Le 24 avril, la Chambre de Commerce et la FEDIL – The Voice of Luxembourg’s Industry ont organisé une visite accompagnée au salon international de l’industrie ‘Hannover Messe’. Avec quelque 200.000 visiteurs de plus de 70 pays, le plus important salon industriel au monde a éveillé un grand intérêt parmi les industriels luxembourgeois qui se sont rendus nombreux à Hanovre en charter spécial. A cette occasion, la Chambre de Commerce a organisé une journée luxembourgeoise sur son stand, en présence de l’Ambassadeur du Luxembourg en Allemagne, Jean Graff, et du président de la FEDIL, Nicolas Buck.

Grâce à la collaboration avec la FEDIL et Luxinnovation GIE, promoteurs de l’initiative ‘Digital4Industry – D4I’, un accent particulier a été mis sur la transformation numérique à travers les technologies « Industrie 4.0 ». Ainsi, un parcours guidé « Predictive Maintenance » a été proposé à la délégation luxembourgeoise avec un programme de visites ciblées encadrées par des experts.

L’objectif de ce parcours a été de montrer aux industriels luxembourgeois les technologies en relation avec l’approche de la maintenance prédictive. Anticiper une panne, maîtriser l’arrêt des machines, augmenter leur durée de vie, diminuer les stocks de pièces de rechange… des promesses alléchantes de la maintenance prédictive (ou prévisionnelle). Cette approche consiste à collecter et à analyser les données d’un équipement industriel, sa température et ses vibrations, par exemple. Puis, à partir de celles-ci, à mettre en place un système d’alertes afin de prévenir une défaillance en intervenant avant la panne. Quelque 25 représentants d’entreprises ont participé au parcours guidé ‘maintenance prédictive’ et ont eu l’occasion d’avoir des explications détaillées sur les stands des 6 exposants suivants : Weidmüller Interface, Endress+Hauser, Eaton, ifm, IBM et Huawei Technologies.

Pour l’édition 2018 de la Foire d’Hanovre, la Chambre de Commerce a pris le relais du Ministère de l’Economie pour l’organisation d’un Pavillon national rassemblant plusieurs entreprises luxembourgeoises dédié à la recherche, à l’innovation et au développement et au transfert de technologies. 5 exposants luxembourgeois ont porté les couleurs du pays sur le pavillon national 2018 : ArcelorMittal (industrie de l’acier), Rotarex (produits et systèmes de contrôle du gaz), MDI (Motor Development International – Moteurs à air comprimé et véhicules légers), Windeco (Composants mécaniques) et Firis (Réalité virtuelle). Il est à noter que d’autres entreprises luxembourgeoises étaient présentes sur le salon avec des stands individuels. Il s’agit d’IEE, Köhl, Vyzvoice et Impro ainsi que de Codipro et Camso, présents au salon de la logistique et de la Supply chain CEMAT, organisé au même moment sur le même site.

Complémentairement à ce programme, l’équipe de la Chambre de Commerce a également poursuivie sa collaboration traditionnelle avec l’organisateur du salon allemand, notamment au niveau de la mise en œuvre de sa plate-forme de rencontres internationale b2fair® – Business to Fairs initiée et organisée en étroit partenariat avec la Deutsche Messe depuis 2005.

Lancement du programme de digitalisation des PME

Jan 23, 2018

En date du 18 janvier 2018, le ministère de l’Économie, la Chambre des métiers, la Chambre de commerce et l’agence nationale de promotion de l’innovation Luxinnovation ont présenté un programme de digitalisation des PME destiné à faire progresser la transition digitale au sein des petites et moyennes entreprises et à leur permettre d’utiliser au mieux les possibilités offertes par le numérique. S’adressant aux PME relevant des secteurs du commerce, de l’industrie, de l’artisanat et de l’horeca, l’assistance apportée aux entreprises comprend plusieurs étapes : la sensibilisation et l’information quant aux enjeux de la digitalisation, un diagnostic professionnel de l’entreprise avec formulation de recommandations, ainsi qu’un accompagnement lors de la mise en œuvre des solutions proposées.

Au sein de ce programme, la Chambre des métiers avec son service “eHandwierk” et la Chambre de commerce avec son équipe “Go Digital” proposent chacune une initiative adaptée aux besoins de leurs ressortissants pour sensibiliser les entreprises aux défis de la digitalisation et pour les informer, les orienter et les conseiller dans leurs démarches en ce sens. La phase de diagnostic par un expert ainsi que la phase subséquente de mise en œuvre sont proposées en collaboration avec Luxinnovation. Lors de ces deux étapes, les chambres professionnelles s’appuient sur l’offre de services “Fit 4 Digital” développée par Luxinnovation pour aider les PME à tirer avantage des technologies numériques.

Lors de leur processus de digitalisation, les entreprises peuvent bénéficier de différentes aides financières de la part du ministère de l’Économie, notamment de la prise en charge des frais du diagnostic à hauteur de 5.000 euros. Une fiche d’information portant sur l’assistance et les aides à la digitalisation dont peuvent bénéficier les PME est consultable sur Guichet.lu.

Lors de la conférence de presse, la secrétaire d’État à l’Économie, Francine Closener, a précisé: “Je me réjouis de la collaboration fructueuse avec nos partenaires institutionnels et avec Luxinnovation. S’inscrivant dans la démarche Rifkin, ce programme de digitalisation pour les PME est la transposition concrète du Pakt PRO Artisanat et du Pakt PRO Commerce.”

Le directeur de la Chambre de commerce, Carlo Thelen, a dit: “Avec le parcours Go Digital, la Chambre de commerce et la House of Entrepreneurship offrent aux TPE, PME et PMI qui souhaitent réussir leur transition digitale, un accompagnement sur mesure. Nos conseillers rendront personnellement visite à tout entrepreneur intéressé par le programme pour sonder leurs vrais besoins en matière de digitalisation. Les dirigeants d’entreprises de taille réduite ne savent bien souvent pas par où commencer et se posent des questions d’ordre pratique portant, entre autres, sur l’intégration du numérique dans leur quotidien ou sur les coûts liés à la mise en œuvre d’une stratégie de transition numérique.”

Le directeur général de la Chambre des métiers, Tom Wirion, a déclaré: “La mission de la Chambre des métiers consiste à sensibiliser, informer et guider nos entreprises dans leur transformation digitale avec le nouveau service ‘eHandwierk’, dédié à la digitalisation dans l’artisanat. Le secteur de l’artisanat est en train d’évoluer vers la digitalisation. Notre service va permettre aux entreprises du secteur de rester compétitives et de conquérir de nouveaux marchés.”

Jean-Michel Ludwig de Luxinnovation a expliqué: “Fit for Digital permet aux PME d’avoir un regard extérieur neutre sur leur maturité digitale actuelle. Ce programme offre un accompagnement sur-mesure par un expert agréé dans l’identification et l’implémentation de solutions IT porteuses de compétitivité.”

Les événements à venir

Le nouveau programme “Go Digital” de la Chambre de commerce démarre dès aujourd’hui. Le 20 mars 2018, le Digital Day proposera 4 workshops en allemand et en français, des témoignages d’entrepreneurs et des interventions d’experts. Les inscriptions sont désormais ouvertes sur www.godigital.lu.

Le service “eHandwierk” de la Chambre des métiers, opérationnel depuis le 2 janvier 2018, organisera et animera des plateformes d’échanges sous forme de workshops concernant les différentes problématiques autour de la numérisation. Le premier workshop aura lieu le 6 février 2018 et portera sur l’utilisation de smartphones et de tablettes dans le quotidien de l’entreprise.

Visit of the SmartFactory in Kaiserslautern

Nov 17, 2017

On November 15, 2017, a delegation of FEDIL members (Amova, CEBI, Ceratizit, Goodyear, Guardian Glass, Luxinnovation, Luxspace, Victor Buck Services) visited the SmartFactoryKL in Kaiserslautern.

Accord de coopération dans le domaine de la conduite connectée et automatisée

Oct 14, 2017

Dans le cadre de leur visite à l’IAA (Internationale Automobil-Ausstellung) de Francfort, le Vice-Premier ministre, ministre de l’Économie, Étienne Schneider, et le ministre du Développement durable et des Infrastructures, François Bausch, ont signé en date du 14 septembre 2017, ensemble avec le ministre fédéral des Transports et des Infrastructures numériques allemand, Alexander Dobrindt, une déclaration commune des gouvernements allemand, français et luxembourgeois concernant la mise en place et la coopération sur un site expérimental numérique commun pour la conduite automatisée et connectée qui est une technologie d’avenir se situant à l’intersection entre la mobilité et la digitalisation.